top of page
  • Photo du rédacteureva layani

Luxe, calme et volupté

Dernière mise à jour : 3 févr.

Sur la façade, rien n’est indiqué. Un endroit caché que seuls les connaisseurs savent identifier. 

Il pousse la grande porte noire, suivi de son corps fragile et de ses yeux paumés.

 

La pièce aux hauts plafonds est coiffée d’une nef presque religieuse. Une tapisserie aux couleurs chatoyantes habille un mur sombre. Une coiffeuse Marie Antoinette fait face à un boudoir rempli de cadavres de cigares. Une mosaïque représentant des scènes sensuelles de mythologies grecques se cache derrière un piano à queue, dont l’écho des notes joyeuses semble résonner. 

Tout autour, des petites tables dorées sont disposées et, sur l’une d’elles, deux coupes de champagne semblent attendre le retour d’une discussion passionnelle interrompue. 

 

Il effleure une étoffe satinée, nonchalamment oubliée sur le coin d’un fauteuil, et sent rosir ses joues. Le bruit d’un léger crépitement attire son attention. Il entre, en clandestin, dans l’intimité d’une flamme dansante dans la cheminée. Une danse à deux corps qui semble répondre à celle de la ballerine en face, tournant sur elle-même sans jamais s’étourdir. 

Chaque élément de ce tableau constitue l’alexandrin d’un hymne à la grâce et à la sensualité.

 

La pièce semble encore chaude de murmures, de rires, de baisers volés, mais, étonnement, vidée de présence humaine. Seule cette femme élégante, vêtue d’une robe d’un autre monde, s’approche des nouveaux arrivants.



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page