top of page
  • Photo du rédacteureva layani

Ma fille

Un cri. Tout petit. Le cri de la naissance.

Avant toi, j’étais Une, j’étais femme, j’étais amie, j’étais fille, j’étais moi.Avant toi, je n’avais peur de rien ni de personne.


Avant toi, je croyais connaître l’amour.

Avant toi, je me croyais complète.

C’était avant.


Avant de sentir tes pieds taper à la porte de la vie, tes doigts s’enrouler autour des miens, ta bouche chercher sur ma peau ton robinet de survie, ton sourire illuminer chaque parcelle vivante de mon corps encore en transition de toi à moi.

Ma chair, ma lumière, mon enfant.


Tu as fait de moi une maman. Ta maman.


Depuis, chaque seconde se prolonge,

les traits se creusent autant que les rires

Une vie ensommeillée entre rêve et réalité.


Bientôt, tu ne seras plus seule dans mes bras,

Bientôt, tu te construiras en te détachant un peu de moi

Tu ouvriras ton cœur à d’autres âmes

Tu succomberas aux charme de la vie

Tu connaîtras les larmes,

Mais pas aujourd’hui.


Aujourd’hui, toi et moi nous ne formons qu’un atome fusionnel, un corps, un cœur qui bat à l’unisson.

Un amour d’un genre nouveau, sans limite de temps, sans contrepartie, un amour qui trace une route infinie à l’horizon.


L’amour d’une maman à sa fille. Ma fille.



10 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
raphaellemeyer
Apr 25
Rated 5 out of 5 stars.

Très joli texte.

Like
bottom of page